Blog

Parfois les capitaines SeaHelp ont bien chaud
Deux interventions pour des incendies en une journée

Adhésion, Croatie, Highlights (SeaMagazine), Nouveautés

Il y a des jours où l’on a vraiment très chaud chez SeaHelp. Comme par exemple cet été au cours de la pleine saison : le premier appel reçu à Punat est arrivé des alentours de l’îleRabac, où un bateau moteur avait semble-t-il pris feu. Pas de flamme finalement, mais une fumée sortant de l’espace du moteur que l’équipage ayant de la présence d’esprit a réussi à  éteindre en attendant les secours. Alors que l’équipe du canot de sauvetage de SeaHelp vérifiait l’étendue des dégâts, elle a reçu un deuxième appel pour incendie, situé cette fois à proximité du port d’attache, à proximité de l’îlePlavnik. Une bande de fumée s’élevant vers le ciel était visible de loin.

Que s’est-il passé ? A bord d’un yacht avec un équipage de deux personnes, l’espace du moteur, comme dans le cas du premier incendie, a pris feu, générant cette forte fumée. Dans un premier temps le moteur brûlait sans flamme, mais dès que l’un des membres de l’équipage a ouvert la trappe du moteur, une grosse flamme en a jailli. Quelques secondes plus tard, plus de la moitié du yacht était en feu et l’équipage a dûs’enfuir en sautant à  l’eau. Il a été pris à  bord d’un bateau naviguant à proximité. Personne n’a été blessé, fort heureusement.

Le canot de sauvetage de SeaHelp est arrivé sur place, suivi de celui de la police et ils se sont lancés dans les travaux d’extinction. Malheureusement ni l’eau ni la mousse utilisée dans un second temps n’avaient la moindre chance de combattre les flammes nourries par la matière plastique. Eu égard au fait que le yacht se situait à un endroit où la profondeur était supérieure à 50m, les deux bateaux intervenants ont rapproché le yacht en feu d’un haut-fond puis l’ont laissé brûler sous contrôle jusqu’à ce qu’il coule. Les agents SeaHelp ont ensuite réalisé le marquage de l’emplacement de l’épave.

Au total cette année, SeaHelp enregistre douze interventions pour des incendies de toute sorte, allant des incendies importants, moins i

mportants jusqu’au incendies sans flammes.  SeaHelp vous recommande de vérifier, ou de faire vérifier, les équipements d’extinction automatique installés sur vos bateaux. Une inflammation dans l’espace du moteur provoque généralement un feu sans flamme mais avec beaucoup de fumée. Dans la plupart des cas, il s’agit de l’isolation qui est en feu entraînant l’apparition des gaz combustibles. Simultanément, cet espace ne contient que très peu d’air. Cependant, si la trappe du moteur s’ouvre, l’entrée d’air provoque une inflammation instantanée, et cela peut même éventuellement provoquer une explosion.

Ainsi une situation extrêmement dangereuse peut advenir et mettre les vies en danger.

Foto: GOPRO

Il n’existe pas de procédé garanti pour ce genre de situation. La meilleure protection est une bonne prévention, c’est à dire un contrôle minutieux et un entretien régulier des technologies installées ainsi que la mise en place d’un équipement d’extinction automatique. Pour la grande majorité des bateaux, il est possible d’utiliser un extincteur manuel, à condition de ne pas ouvrir la trappe du moteur mais d’utiliser les ouvertures destinées à recevoir le tuyau de l’extincteur. Personnellement, je ne recommande absolument pas d’ouvrir la trappe.